Session 2.La fábrica del urbanismo por la innovación social y el commoning

 

L’urbanisme à l’épreuve de l’action communautaire dans les quartiers populaires.

L’expérience du quartier de Roquetes à Barcelone.

par  Alice Lancien

Architecte-urbaniste et technicienne communautaire Raons públiques Sccl. Pla de desenvolupament comunitari de Roquetes.

À Barcelone, les élections municipales de 2015 ont été marquées par une forte mobilisation des quartiers populaires contribuant à la victoire de la candidature citoyenne Barcelona en Comú. Ces derniers, particulièrement touchés par la crise, font aujourd’hui l’objet d’une action publique volontariste visant à réduire les inégalités socio-spatiales dans la ville. Les politiques sectorielles en matière de logement, mobilité, ou d’aménagement d’espaces publics s’articulent avec des programmes extraordinaires tel que le Pla de barris (Plan intégral de transformation des quartiers populaires) conçu sur le principe de la co-production entre administration et citoyen/nes.

Le quartier de Roquetes, situé dans le districte de Nou Barris au Nord de la ville, est caractérisé par une forte tradition de mobilisations habitantes s’étant saisi de problématiques telles que le logement, les réseaux ou la mobilité pour donner forme au quartier et l’améliorer. Il est par ailleurs doté d’une organisation communautaire, au travers du Pla de desenvolupament comunitari, où participent l’ensemble des acteurs du territoire pour définir les problématiques du quartier et mettre en œuvre des actions permettant d’y faire face.

Cette communication vise à s’interroger, dans un contexte d’affirmation du droit à la ville et d’innovation sociale à Barcelone, sur le rôle de la participation communautaire en urbanisme dans les quartiers populaires.

Quelles tensions existe-t-il entre les logiques ascendantes propres à l’action communautaire et les logiques descendantes portées par l’administration en matière d’urbanisme ? Quelles formes d’organisation et d’actions habitantes permettent de faire face aux problématiques des quartiers populaires ? Quelle est la place donnée à la construction des problèmes et à l’organisation des conflits dans les projets d’urbanisme ? Les politiques de participation citoyenne en matière d’urbanisme contribuent-elles à l’empowerment des habitant/es ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search