Abstract Session 1 – Hacia una nueva cultura de movilidad urbana

Frédéric HERAN  Université Lille 1

 Les difficultés de la transition écomobile

La transition écomobile est le passage du « tout automobile » à « des rues pour tous ». Elle concerne tous les territoires, mais à des degrés divers et selon des temporalités différentes. Le tout automobile peut être défini comme la priorité accordée à l’automobile en toutes circonstances. Ce paradigme  a été plébiscité pendant des décennies pendant près d’un siècle, mais les considérables nuisances qu’il provoque ont finalement entrainé sa remise en cause. Le paradigme des rues pour tous peut être défini par une inversion des priorités : d’abord les piétons, puis les cyclistes, les transports publics et enfin l’automobile. Sa mise en œuvre entraine de profonds changements non seulement dans la façon de penser les déplacements, mais aussi de concevoir la ville-même.  Cette transition est complexe, car elle génère d’importants décalages temporels et spatiaux liés aux nombreuses inerties dues au bâti, aux réseaux, aux déterminismes sociaux, aux intérêts économiques… La réussite du changement est donc à la fois une question de vision (ou de référentiel), de concertation et de rythme.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search